Discrimination, racisme et ethnicité à l'école
Depuis environ 2005, ISCRA-Est a engagé sous la conduite de Fabrice Dhume divers travaux autour de la question ethnico-raciale dans le champ scolaire. Divers projets et recherches contribuent à formuler une problématique de la discrimination et de la catégorisation ethnico-raciale à l'école.
Ce programme de recherche et d'intervention s'attache tout particulièrement à identifier et analyse les manifestations publiques du racisme et les processus de discrimination ethnico-raciale à l'école, et ce faisant de comprendre quel rôle joue la catégorisation ethnico-raciale dans l'ordre de l'école, dans les normes, les pratiques et les frontières de l'institution scolaire. A travers cette compréhension du phénomène, il s'agit également de soutenir, étayer et accompagner des équipes de professionnels confrontées au défi de transformer ces situations, et de réintroduire une perspective plus égalitaire dans les pratiques et le fonctionnement de l'école.

Pour toute information sur ces travaux, ces chantiers et ces questions, vous pouvez contacter : fabrice.dhume@iscra.org
De l’(in)égalité de traitement selon « l’origine » dans l’orientation et les parcours scolaires
Une revue de la littérature française (1960-2010)
La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE ) et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE) ont souhaité disposer d’une « revue de la littérature sur les pratiques d’orientation et des parcours scolaires sur les deux critères de discrimination suivants : le genre et l’origine ». L’ISCRA a été chargé de réaliser ce travail, pour ce qui concerne le critère de « l’origine ». Ce travail a été réalisé sous la coordination de Fabrice DHUME, par Fabrice DHUME et Suzana DUKIC, avec la collaboration de Séverine CHAUVEL et Philippe PERROT, entre juillet 2009 et juillet 2010, date à laquelle le rapport final a été rendu à la HALDE.

L’équipe a proposé une revue de la littérature scientifique française pensée à la fois comme :
- une analyse de la bibliographie, c’est-à-dire le point sur l’état des publications et une analyse de ce champ de publications ;
- un état des connaissances, entendu à la fois comme une synthèse du savoir accumulé, et comme un état des lieux des limites de cette connaissance ;
- une analyse critique de l’avancée de la reconnaissance et donc la problématisation de ces questions, tant par les sciences sociales que par le champ de l’expertise et les institutions concernées.

S’inscrivant dans une perspective de sociologie publique (M. Burawoy), cette démarche répond à une triple attente : d'ordre académique, en termes critique, par l’effort de renouvellement des cadres d’analyse, et enfin dans une visée contributive puisque le rapport se termine sur des préconisations visant à faire avancer tant l’état de la connaissance que celui de la reconnaissance de l’objet. L'étude propose une synthèse de l'état des connaissances, ainsi que l'analyse de la construction scientifico-politique d'une question et ses variations jusqu'à l'hypothèse actuelle de la discrimination ethnico-raciale à l'école. L'un des apports de cette revue de littérature est l’identification de trois gammes de travaux, qui se distinguent dans l’histoire, du point de vue de l'orientation épistémologique, et aussi selon leur statut dans le champ académique.

Ce travail a donné lieu à diverses publications :
- DUKIC S., DHUME F., « “Scolarisation des enfants tsiganes” : les ambiguïtés d’une notion », in Les Cahiers pédagogiques, avril 2011.
- DHUME F., DUKIC S., CHAUVEL S., PERROT P., Orientation scolaire et discrimination. De l’(in)égalité de traitement selon "l’origine", La Documentation française, mai 2011.
- DUKIC S., DHUME F., Orientation scolaire et inégalités de traitement selon « l’origine » : une synthèse critique des connaissances, VEI, n°167, janvier 2012.

Vous pouvez accéder librement et gratuitement à la base de données bibliographiques établie pour cette revue de littérature. Voir la Docuthèque de l'ISCRA.
Racisme, antisémitisme et "communautarisme" à l'école
Manifestations publiques et significations sociales à l'école
L’enjeu de cette recherche a été d’interroger les significations de ce qui est perçu, aux yeux des pouvoirs publics au niveau national, comme une « recrudescence des conflits interethniques », et en particulier ceux « ayant des connotations religieuses ». À cette fin, nous avons considéré d’abord les trois termes formant l’intitulé de ce travail – racisme, antisémitisme et “communautarisme” - comme des catégories, qui construisent les faits sociaux en problèmes publics.

Plus particulièrement, pour “communautarisme”, il nous a fallu comprendre comment s’est historiquement imposée cette catégorie, qui n’a évidemment pas une consistance équivalente aux deux autres. Acceptant a priori les qualifications spontanées, nous avons cherché à comprendre comment s’élaborent et s’articulent : une sélection de faits ; une construction de la visibilité publique de ceux-ci ; et l’attribution de significations sociales. En considérant les faits comme une construction sociale, aux caractéristiques hybride, et en recherchant les traces de ce processus de construction, ce travail met à jour les difficultés de catégorisation du racisme, le caractère toujours problématique des faits, et les difficultés de l'école à travailler sur les faits.

L’enquête s’est déroulée de février 2005 à avril 2006. Notre terrain d’investigation est une dizaine d’établissements scolaires dans la région Alsace - soit deux espaces - l'école, et l'Alsace - spontanément et fréquemment associés, dans les discours publics, à ces catégories : racisme, antisémitisme et “communautarisme”. L’étude combine plusieurs matériaux, parmi lesquels une centaine d’entretiens avec des élèves et des professionnels de l’école, une analyse documentaire (notamment des signalements à l’Inspection académique et sur le logiciel national Signa), de l’observation participante au sein d’établissements scolaires ou de manifestations relatives au racisme, et une analyse de la presse afin d’historiciser la catégorie “communautarisme”. Cette entrée plurielle permet de suivre les processus de traduction et de construction institutionnelle, du local au national, de la question du "racisme à l'école".

Cette recherche a donné lieu à diverses publications :
- DHUME F., « L’émergence d’une figure obsessionnelle : comment le “communautarisme” a envahi les discours médiatico-politiques français », in Asylon(s), n°8, juillet 2010, (En ligne) URL : http://www.reseau-terra.eu/article945.html
- DHUME-SONZOGNI F., Racisme, antisémitisme et "communautarisme" ? L'école à l'épreuve des faits, éd. L'Harmattan, 2007. (Préface de Françoise LORCERIE)
- DHUME-SONZOGNI F., Liberté, égalité, communauté ? L'Etat français contre le "communautarisme", éd. Homnisphères, 2007.
- DHUME F., « “Communautarisme” : l’imaginaire nationaliste entre catégorisation ethnique et prescription identitaire », in VEI-Diversité, n°150, septembre 2007.
- DHUME F., « Lorsque l’événement raciste constitue la communauté éducative », in VEI-Diversité, n°150, septembre 2007.
Vous pouvez télécharger la synthèse de cette recherche par le lien suivant :
Télécharger le document : REDAC_synthese.pdf (448 ko)
La discrimination, de l’école à l’entreprise
La question de l’accès aux stages des élèves de lycée professionnel en région Lorraine
ISCRA-Est a été sollicité dans le cadre du programme communautaire Equal-Talent sur la discrimination en Lorraine. L'un des axes de ce projet-cadre implique le Rectorat de l’académie de Nancy-Metz, qui a initié un projet sur les discriminations à l’école et dans l’accès aux stages. Dans ce cadre, l'Iscra intervient à un triple niveau :

1) La réalisation d'une étude sur la discrimination à l'école et dans l'accès aux stages des élèves de lycée professionnel sur la région Lorraine. Cette étude a été conduite par Fabrice Dhume, et réalisée avec la collaboration de Nadine Sagnard-Haddaoui. Elle s’attache à comprendre les phénomènes de discrimination qui peuvent avoir lieu dans le processus d’accès aux stages des élèves, en particulier ceux de Lycées professionnels.
La discrimination est définie par le Droit. Le Code pénal et le Code du travail, notamment, la condamnent comme un acte de sélection selon des critères interdits. Or, la quasi inexistence de signalements pour discrimination (via le logiciel Signa) ne signifie pas l’inexistence des actes de discriminations, mais révèle en particulier que, pour l’entreprise comme pour l’institution scolaire, des pratiques s'organisent et se légitiment en contradiction avec la loi.
L’accès aux stages interroge la relation école-entreprise. Le discours de l’école et de l’entreprise sur leur relation est celui de la rupture, l’une et l’autre lisant le monde comme elle souhaiterait se voir. Or il faut bien constater qu’il existe en fait une continuité relative des pratiques et des logiques d’ethnicisation de l’une à l’autre dans l’accès aux stages, et en même temps des discontinuités dans les processus de discrimination qui prennent des formes distinctes selon qu’elles sont produites par l’un ou par l’autre.

2) La conduite, d'une formation-action impliquant une trentaine de professionnels de la région qui ont accepté d'être des intermédiaires locaux de ce projet. Ce groupe composite - chefs d'établissement, chefs de travaux, enseignants, conseillers d'orientation, conseillers d'éducation, représentants de parents d'élèves... - travaille à la construction locale d'une problématique de la discrimination à l'école et à la mise en place d'actions expérimentales de prévention ou de lutte.

3) La co-animation de rencontres locales, notamment entre l'école et l'entreprise (sur le bassin d'Epinal), mais aussi entre établissements scolaires, pour une mise en discussion de cette problématique.

Ce projet a donné lieu à plusieurs rapports et publications :
- DHUME F., « Rendre justice face à la discrimination à l’école : droit de cité et droit dans la cité scolaire », in Ecarts d’identité, n°114 (« Justice. Le souci de l’Autre »), 2009.
- DHUME F., SAGNARD-HADDAOUI N., La discrimination, de l'école à l'entreprise. La question de l’accès aux stages des élèves de lycée professionnel en région Lorraine, ISCRA, Neuviller, décembre 2006.
- DHUME F., SAGNARD-HADDAOUI N., Les discriminations raciales à l'emploi. Une synthèse problématique des travaux, ISCRA, Neuviller, avril 2006.

Vous pouvez télécharger (en PDF) les deux rapports d'étude, à travers les liens ci-dessous :
Télécharger le document : Rapport_Discrim_ecole.pdf (2151 ko)
Télécharger le document : Synthese_Discrim_Emploi.pdf (1072 ko)
SGS ©2004