Avec le soutien de la région Languedoc-Roussillon
Penser l'égalité avec Abdelmalek Sayad
« Travailler sur les immigrés, c’est travailler sur la France : sur la France d’hier, donc sur l’histoire de France, l’histoire de la population française et, plus encore, sur l’histoire de la nation française, sur la France de demain, sur l’avenir de la France, de la société française, de la langue française, de l’école française […]. Travailler sur les immigrés, c’est travailler sur l’identité de la France, quelle que soit la manière dont on la comprend et la manière politique dont on la définit. » Abdelmalek Sayad, Les maux-à-mots de l’immigration, Politix, n°12, 1990, pp. 7-24.
Le collectif perpignanais Penser l'Egalité s'est associé à l'ISCRA pour proposer une réflexion collective, associant responsables institutionnels, professionnels de terrain, association et habitants, autour d'une réflexion sur la sociologie d'Abdelmalek Sayad.

Dans le contexte perpignanais, ce projet paraît salutaire et bienvenu que ce soit vis-à-vis :
- du poids de l'immigration dans l'histoire locale
- de l'interrogation actuelle des publics des quartiers populaires quant à la place qui leur est faite
- de la position pour le moins "inconfortable" des intervenants sociaux issus du quartier pris en tenaille entre leur histoire et les conditions d'exercice de leur missions.

Le projet pourrait contribuer à donner à chacun des grilles de compréhension mais a aussi pour ambition de dégager des ressources pour l'action.

Il s'agit de contribuer à l'émergence et à l'amplification ans l'espace public d'un autre discours que le discours majoritaire de stigmatisation et/ou de mise à l'écart.
La Saga des immigrés de E. Mills Affif
le 22 novembre à l'institut Jean Vigo à Perpignan
Comment la télévision a-t-elle parlé de l’immigration au cours des années 80 et 90, depuis les premiers « drames des banlieues » jusqu’aux débats politiques « sur le modèle français d’intégration » et la « laïcité » ? Quelles évolutions peut-on depuis noter ? A partir des images d’archives appartenant à tous les genres de la télévision (journaux, émissions de débat, reportage…), ce documentaire, retrace l’histoire du regard porté par la société française sur les travailleurs immigrés et leurs descendants, à l’heure où ceux-ci commencent à retenir l’attention des medias. En interrogeant la mémoire du petit écran, le film invite, entre autres, à la réflexion et au débat sur le rôle passé et présent des medias dans la construction des représentations et à leurs effets bien réels.

Cette projection est la première d’un cycle de rencontres organisées autour des travaux du sociologue Abdelmalek Sayad (1933-1998). Compagnon de route de Pierre Bourdieu, pionnier de la sociologie de la migration, A. Sayad a produit une œuvre dont les apports peuvent alimenter la réflexion, les échanges et le débat. A. Sayad, a notamment développé l’idée selon laquelle l’émigration et l’immigration sont les deux faces d’un même phénomène social, un double processus dont l’analyse ramène aux rapports de force entre sociétés des deux rives de la Méditerranée et donc à la colonisation. Pour A. Sayad, l’immigration est une épreuve individuelle et une épreuve pour l’ordre national. Il met en garde contre un amalgame, aujourd’hui encore répandu, qui conduit à confondre le problème des immigrés et les problèmes de la société française face à l’immigration, confusion dont les politiques d’intégration sont une des expressions.

A l’issue de cette première soirée, trois groupes composés chacun d’habitants, de professionnels de terrain et de représentants institutionnels, travailleront à partir des écrits d’A. Sayad. Il s’agira de mettre en débat à l’intérieur de chacun des groupes un ou plusieurs thèmes soulevés par A. Sayad, puis d’en faire une restitution croisée au terme du processus.

Nous remercions Edouard Mills Affif pour avoir autorisé la projection publique de son film.
Avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon
Haut de page
SGS ©2004