Les membres de l'Institut
Cette rubrique présente à la fois les chercheurs-coopérants, leurs travaux, leurs publications, leurs choix méthodologiques et leurs préoccupations problématiques, les membres associés des deux Instituts ainsi que les membres fondateurs de l'ISCRA qui restent engagés dans la conduite actuelle du projet.
Les chercheurs-coopérants
Une posture professionnelle singulière
Les chercheurs-coopérants de l'Institut se caractérisent par l'hybridité de leur posture professionnelle. En effet, s'ils ne font pas de concession quant aux exigences académiques de leur pratique sociologique, ils ambitionnent par leur posture critique de contribuer au changement social. Ils interviennent, pour cela, alternativement auprès de collectifs professionnels au sein des organisations de travail, de collectifs citoyens du mouvement social ou de responsables politiques qui développent des espaces de réflexion publics au sein de leurs institutions.
Les membres associés
Un dispositif de vigilance et d'étincelance
La configuration du projet ISCRA évolue en fonction d'orientations politiques définies en son sein par un comité de vigilance et d'étincelance.
Les membres associés constituent une dimension rhizomique du projet de l'Institut, en termes de projets d'études, de recherche et de formation, ainsi que de mise en circulation et en discussion des travaux. Ce réseau constitue des liens divers, multiples et variables : à des espaces professionnels différents, à des projets d'intellectualité critique singuliers, ou des dispositifs de recherche ou d'intervention pluridisciplinaires.
Les membres fondateurs
Un engagement dans l'hybridité
La configuration initiale du projet ISCRA évolue en fonction des implications singulières de ses membres. Cette rubrique présente les membres fondateurs qui se reconnaissent dans sa configuration actuelle.

Elle permet en particulier de donner toute sa place à Joël Azémar qui a été à l'initiative du projet de l'Institut Social et Coopératif de Recherche Appliquée, dès 1996, et en a été un des acteurs principaux jusqu'à son décès en juin 2005. Il a été également durant cette même période un des fondateurs avec Christophe GRAS de l'association Habiter Enfin ! (association pionnière dans la lutte contre les discriminations raciales au logement) et le fondateur de l'association RAIH (pour la prise en charge des mineurs étrangers en errance).
SGS ©2004