2007
L’accès libre et gratuit à cet espace alternatif de socialisation des savoirs est une contribution à la lutte contre la marchandisation du savoir et à l’expérimentation de formes moins académiques de mise en circulation et en coopération de la production intellectuelle ; en contrepartie, il est de la responsabilité du lecteur de citer la provenance de ces documents (cf. "citer l'enregistrement").
Programme
La notion de "mixité sociale" dans les politiques publiques du logement : une discrimination en douce ?, par Sylvie Tissot
Racisme, antisémitisme et "communautarisme" ? : l'école à l'épreuve des faits par Fabrice Dhume
COLLOQUE "Etranges Etrangèr(e)s, la figure rémanente de l'origine dans les représentations collectives et les politiques publiques".
Immigration et marché du travail : un siècle d'histoire imbriquée, par Laure Pitti et Vincent Viet
Racisme, discriminations et travail : entre déni, dénégation et mensonge institué, par Lise Gaignard
---------------------------------------------------------------------------------------
La notion de "mixité sociale" dans les politiques publiques du logement : une discrimination en douce ?
avec Sylvie Tissot, sociologue, maîtresse de conférence à l'université Marc Bloch de Strasbourg
Selon Sylvie Tissot, « les discriminations à l’œuvre dans l’accès au logement social sont loin de se réduire à des refus caractérisés et délibérés des candidats en fonction de l’origine ; elles résultent d’abord d’un système qui fonctionne sur la base d’une sélection et d’une répartition informelles et opaques des populations « désirables » et des populations « indésirables », le caractère « étranger » étant bien évidemment un des critères de désirabilité ». Que recouvre la notion de “mixité sociale” ? Quels sont ses présupposés et ses effets idéologiques ? Quelles sont les logiques sociales qui produisent la discrimination dans l’accès au logement ?

Rencontre-débat avec Sylvie TISSOT

Cette rencontre a eu lieu le 7 décembre au centre Lacordaire à Montpellier.
Elle était animée par Niky BEQUET et le discutant était Christophe GRAS.

Sylvie Tissot, sociologue, maîtresse de conférence à l’université March Bloch (Strasbourg), chercheuse au GSPE-PRISME (Politique, religion, institutions et sociétés : mutations européennes), s’intéresse tout particulièrement aux politiques urbaines. Elle est dernièrement l’auteure de l’Etat et les quartiers, genèse d’une catégorie de l’action publique (Seuil, 2007) et de nombreux articles dont « l’invention des quartiers sensibles » (Le Monde diplomatique, octobre, 2007).

Niky Bequet est sociologue, chercheuse-coopérante à l'Institut Social et Coopératif de Recherche Appliquée, responsable du programme « Démocratisation de l’accès aux savoirs et aux droits » à l’Iscra-Méditerranée.

Christophe Gras est éducateur spécialisé. Après avoir été co-fondateur puis chef de projet, il est aujourd’hui administrateur de l’association Habiter enfin, association de lutte contre les discriminations dans l’accès au logement (Montpelllier).
Problématique :
Discrimination(s)
Télécharger l'affiche de la rencontre :
Télécharger le document : UCSI Sylvie Tissot.pdf (143 ko)
Pour aller plus loin :
Voir le lien externe suivant pour lire l'article de Sylvie Tissot paru dans Le monde diplomatique : http://www.monde-diplomatique.fr/2007/10/TISSOT/15252.
Enregistrements
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
- Piste 1 (48 Mo)
- Piste 2 (16 Mo)
- Piste 3 (9 Mo)
- Piste 4 (13 Mo)
- Piste 5 (25 Mo)

Citer l'enregistrement :
TISSOT Sylvie, La notion de "mixité sociale" dans les politiques publiques du logement : une discrimination en douce ?, Actes audiophoniques de l'Univer-cité des savoirs impliqués, ISCRA-Méditerranée, Montpellier, Décembre 2007, [en ligne], http://www.iscra.org/page_931.php
---------------------------------------------------------------------------------------
Racisme, antisémitisme et "communautarisme" ? : l'école à l'épreuve des faits
avec Fabrice Dhume, sociologue, chercheur-coopérant à l'ISCRA, en partenariat avec la revue VEI Diversité.
L’école est-elle submergée par le racisme et l’antisémitisme ? Est-elle la proie et la victime de "dérives communautaristes" ? Entre l’interprétation des statistiques ministérielles et les fictions catastrophistes de l’après-11 septembre 2001, l’école publique fait l’objet d’une attention inquiète.

Nombreux sont ceux qui s’interrogent, face aux signes manifestes d’une ethnicisation des relations sociales à l’école, mais aussi face à des évènements qui font disparaître les faits derrière une surinterprétation médiatique. Que se passe-t-il vraiment ? Les grilles de l’école et les valeurs républicaines sont-elles un rempart suffisant face à la Barbarie ou cachent-elles à leur corps défendant les signes annonciateurs de la Catastrophe ?

Se penchant sur les faits et sur leur construction, en croisant les interprétations, Fabrice Dhume donne à voir la complexité et l’ambivalence des processus à l’œuvre et propose d’ouvrir le débat sur un des enjeux de la société française contemporaine des plus fondamentaux.

Cette Univers-cité des savoirs impliqués a eu lieu le 14 novembre, au centre Lacordaire (Montpellier).
Fabrice Dhume est sociologue, chercheur-coopérant à l’Institut Social et Coopératif de Recherche Appliquée (ISCRA-Est), membre de l’Institut d’Etudes et de Recherches sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM), auteur de « Racisme, Antisémitisme et « communautarisme » ? L’école à l’épreuve des faits, Préface de Françoise Lorcerie (l’Harmattan, 2007) et de “Communautarisme” : l’imaginaire nationaliste entre catégorisation ethnique et prescription identitaire » et « Lorsque l’événement raciste constitue la communauté éducative », dossier : la communauté éducative », in VEI-Diversité, n°150, sept. 2007.

La rencontre sera animée par Niky BEQUET et le discutant sera Olivier NOËL.

Niky Bequet est sociologue, chercheuse-coopérante à l'Institut Social et Coopératif de Recherche Appliquée, responsable du programme « Démocratisation de l’accès aux savoirs et aux droits » à l’Iscra-Méditerranée.

Olivier Noël est sociologue, chercheur-coopérant à l'Institut Social et Coopératif de Recherche Appliquée (Iscra-Méditerranée), chercheur-associé à l'Unité Migrations Internationales et Minorités de l'Institut National des Etudes Démographiques (INED).
Problématique :
Questions scolaires
Téléchargez l'affiche de la rencontre.
Télécharger le document : ISCRA-UCSI F. Dhume 14_11_07.pdf (181 ko)
Enregistrements
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
- Introduction (17 Mo)
- Piste 1 (41 Mo)
- Piste 2 (15 Mo)
- Piste 3 (18 Mo)
- Conclusion (12 Mo)

Citer l'enregistrement :
DHUME Fabrice, Racisme, "Antisémitisme et Communautarisme : l'école à l'épreuve des faits", Actes audiophoniques de l'Univers-cité des savoirs impliqués, ISCRA-Méditerranée, Montpellier, novembre 2007, [en ligne], http://www.iscra.org/page_931.php
---------------------------------------------------------------------------------------
"Etranges étrangèr(e)s"
la figure rémanente de l'origine dans les représentations collectives et les politiques publiques
Ce colloque a mis en discussion les ressources offertes par le droit, les réponses institutionnelles et juridiques mises en place depuis la loi de lutte contre les discriminations du 16 novembre 2001, le rôle des acteurs (professionnels de justice, syndicats, associations) pour assurer une réponse renouvelée et en prise réelle sur les questions aujourd’hui renvoyées par les exigences d’égalité et de non discrimination.
Les débats étaient centrés sur les discriminations à raison du sexe et de l’origine ethnique, avec un souci particulier d’analyse des discriminations multicritères.

Un rôle particulier, proche de celui de l’amicus curiae, a été confié à Jean-Michel BELORGEY qui a réagi, tout au long de la journée, aux interventions et aux questionnements mis en partage dans ce colloque.

avec
Jean-Michel BELORGEY, Conseiller d'Etat, membre du collège de la HALDE,
Jacques BRISSAUD, avocat, membre du conseil d'administration d'Habiter Enfin !
Luc FERRAND, directeur juridique de la HALDE.
Fériel KACHOUKH, juriste, responsable du projet OPALE,
Marie-Thérèse LANQUETIN, juriste, chercheur, membre du conseil consultatif de la HALDE,
Danièle LOCHAK, professeur de droit à Paris X,
Olivier NOEL, sociologue, chercheur-associé à l'INED, responsable de l'ISCRA,
Georges PASTORET, conseil général de l'Hérault
Christophe PERRIN, coordonateur du réseau régional ACCESS
Rajaa STITOU, psychologue clinicienne, psychanalyste, Université Montpellier III.

Ce colloque a eu lieu le mercredi 9 mai au Centre régional de documentation pédagogique à Montpellier.
Enregistrements
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
(Certaines interventions ont été découpées en plusieurs fichiers MP3 de façon à faciliter le téléchargement)

- Ouverture : les enjeux du colloque
télécharger la piste 1 (23,3 Mo)

I) DISCRIMINATIONS : LECTURES GÉNÉALOGIQUES DE LA MISE À L'ÉCART

- De l'intégration à la lutte contre les discriminations. Un regard rétrospectif et prospectif sur les politiques publiques par Jean-Michel BELORGEY
télécharger la piste 2 (26,1 Mo)

- Des discriminations légales aux discriminations illégales, permanence des logiques de différenciation par Daniel LOCHAK
télécharger la piste 3 (15,8 Mo)
télécharger la piste 4 (16,8 Mo)

- De l'étranger à l'étrangement différent : approche psychanalytique par Rajaa STITOU
L'intervention de Rajaa Stitou est issue d'un cheminement réflexif présenté dans le cadre du séminaire organisé pour le CCAS de La Rochelle en mars 2007. Ce séminaire a donné lieu à l'ouvrage suivant :
L'étranger et le différent dans l'actualité du lien social (sous la direction de Rajaa STITOU), en collaboration avec Gérard Laniez, Ed Pleins Feux, Nantes, 2007. Avec les contributions de Janine Altounian, Sidi Mohammed Barkat, Fethi Benslama, Pascale Hassoun, Okba Natahi, Jean-Bernard Paturet, Rajaa Stitou et de Manuela Vicente.
télécharger la piste 5 (14,7 Mo)
télécharger la piste 6 (12 Mo)

II) FAIRE DU DROIT UNE RÉALITÉ VIVANTE

- Lutter contre les discriminations croisées à raison du sexe et de l'origine ethnique. Les conditions juridiques et judiciaires du respect du droit fondamental par Marie-Thérèse LANQUETIN
télécharger la piste 7 (17,4 Mo)
télécharger la piste 8 (18 Mo)

- Recevoir, instruire, Délibérer; Le traitement des réclamations au sein de la HALDE par Luc FERRAND
Cette intervention a été montée, à la demande de l'intervenant, de façon à supprimer les passages relatifs à des affaires en cours.
télécharger la piste 9 (11,7 Mo)
télécharger la piste 10 (10,3 Mo)

III) PENSER, AGIR, RÉAGIR : UN COMMUN DEVOIR DE VIGILANCE

- Mettre en commun les interrogations et les savoirs. Discussion générale.
télécharger la piste 11 (17,3 Mo)
télécharger la piste 12 (2,73 Mo)
télécharger la piste 13 (8,86 Mo)
télécharger la piste 14 (17,5 Mo)

- Le sens et la nécessité d'un engagement institutionnel pour combattre les discriminations par Georges PASTORET
télécharger la piste 15 (7,85 Mo)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Immigration et Marché du travail : un siècle d'histoire imbriquée
Avec Laure Pitti et Vincent Viet, historiens
Les manifestations organisées pour le centenaire du ministère de travail et la parution du numéro de la revue Hommes et migrations consacrée à « l’histoire imbriquée » du marché du travail et de l’immigration jusqu’aux années soixante-dix, apportent un éclairage indispensable à la compréhension du rôle de l’immigration dans les politiques publiques de la main d’œuvre et de l’emploi. Les récents travaux historiques montrent selon l’historien Vincent Viet que « le ministère du travail s’était attaché face à une conjoncture politique et économique très fluctuante (1914-1950) à flexibiliser le marché du travail tout en préservant le caractère universaliste du droit du travail et de la protection sociale », entraînant ainsi des tensions et des contradictions vivement ressenties entre les droits de la main d’œuvre et le droit du travail, entre main d’œuvre immigrée et travailleurs nationaux. Enfin, les modalités de gestion de la main d’œuvre immigrée seront également interrogées, par Laure Pitti à partir de ses travaux sur la main d’œuvre algérienne dans l’industrie automobile (Régie Nationale des Usines Renault) entre 1945 et 1962, travaux qui font la démonstration que la trajectoire de cette figure emblématique du « travailleur immigré » est indissociable à la fois de son statut d’ouvrier spécialisé (OS) et de main d’œuvre coloniale.

Cette rencontre a eu lieu le 3 avril 2007 au centre Lacordaire à Montpelllier.
Laure Pitti, Historienne, chargée de mission à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration dont l’ouverture est prévue en juin 2007 et chercheuse associée au CRESC (Centre de recherches Espaces, Sociétés, Cultures) de l'université Paris XIII. Laure Pitti a coordonné le dossier « Marché du travail et immigration » pour la revue Hommes et Migrations.

Vincent Viet, Historien, chargé de mission à la Mire, est notamment l’auteur de l’Histoire des Français venus d’ailleurs de 1850 à nos jours (Ed. Perrin Tempus, 2004) et de « la France immigrée » (Ed. Fayard, 1998).

Olivier Noël, sociologue à l’ISCRA (animation).

La revue Hommes et Migrations est présentée dans la rubrique Liens.
Rencontre organisée avec la librairie Grain de Mots (voir Liens)
Vous pouvez télécharger l'affiche de la conférence au format PDF
Télécharger le document : ISCRA-H&M.pdf (494 ko)
Enregistrements
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
- Partie 1 (5,16 Mo)
- Partie 2 (9,95 Mo)
- Partie 3 (4,21 Mo)

Citer l'enregistrement :
PITTI Laure, VIET Vincent, Immigrations et marché du travail : un siècle d'histoire imbriquée, actes audiophoniques de l'Univers-cité des savoirs impliqués, ISCRA-Méditerranée, Montpellier, avril 2007, [en ligne], http://www.iscra.org/page_931.php
Pour aller plus loin :
Vous pouvez télécharger dans la rubrique Rhizomes l'article de Laure Pitti :
"La main d'oeuvre algérienne dans l'industrie automobile (1945-1962) ou les oubliés de l'histoire".
Consultez le sommaire du numéro :
Télécharger le document : 4 p. 1263 complet.pdf (1256 ko)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Racisme, discriminations et travail : entre déni, dénégation et mensonge institué
Avec Lise Gaignard, psychanalyste
Dans l’éditorial du numéro de la revue Travailler, la psychologue Pascale Molinier ouvre ainsi la discussion « Les rapports sociaux de race ne sont pas subsumés dans les rapports sociaux de classe et de sexe, c’est plutôt en terme d’intersectionnalité qu’il convient de penser l’accumulation des discriminations de classe, de genre et de race. Une floraison de publications en atteste actuellement, modifiant le champ épistémologique et politique d’un pays, la France, resté longtemps rétif aux approches postcoloniales. Le racisme offensif de l’extrême droite n’est que l’arbre qui cache la forêt. Le racisme, comme le sexisme et l’homophobie, ne se distingue pas selon une ligne vertueuse qui partagerait les milieux sociaux, les courants d’opinion et les partis politiques, plutôt leur est-il transversal. Le racisme est donc à rechercher partout, autant dans les faits et les pratiques, que dans les institutions qui les encadrent et les discours qui les interprètent, en particulier les discours scientifiques […] La psychodynamique du travail insiste sur l’importance méthodologique de la sémiologie du négatif : entendre ce qui ne se dit pas ». L’ISCRA propose un temps de réflexion et de débat pour interroger toutes les formes que peuvent prendre nos propres dénis et rationalisations défensives face au préjugés racistes et aux pratiques discriminatoires qui nous entourent.

Cette rencontre a eu lieu le vendredi 23 février au Centre Lacordaire (à Montpellier) et a réuni :

Pour aller plus, loin, lire l'article de Lise Gaignard téléchargeable dans la rubrique Rhizomes :
Penser la notion de race, un défi :
Le concept de race nécessite le maniement d’une sémiologie du négatif


Télécharger l'enregistrement :
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
- Première partie : cliquer ici (13 Mo).
- Deuxième partie : cliquer ici (14 Mo).
- Troisième partie : cliquer ici (14 Mo).
- Quatrième partie : cliquer ici (17 Mo).

Citer l'enregistrement :
GAIGNARD Lise, Racisme, discriminations et travail : entre déni, dénégation et mensonge institué, actes audiophoniques de l'Univers-cité des savoirs impliqués, ISCRA-Méditerranée, Montpellier, février 2007, [en ligne], http://www.iscra.org/page_931.php.
Lise GAIGNARD est psychanalyste, membre du Laboratoire de Psychologie du Travail et de l’Action du Conservatoire National des Arts et Métiers, membre associée à l'ISCRA. Elle a coordonné le numéro «Racisme et travail» de la revue Travailler (revue internationale de psychopathologie et de psychodynamique du travail) paru en septembre 2006. (voir les membres associés).

Fériel KACHOUKH, juriste, a animé la rencontre.

Olivier NOËL, sociologue à l’ISCRA, auteur d’un article dans le dernier numéro de la revue Travailler est intervenu en qualité de discutant. (voir sa page personnelle).

La revue Travailler est présentée à la rubrique Liens.
le public du centre Lacordaire
SGS ©2004